Diffusion synesthésique – Coriandre, Diptyque.

Pour la première fois, le Journal d’un anosmique met son nez dans les bougies parfumées. Pas de pyramide ici, mais plutôt une aura transformant l’espace dans lequel la bougie se consume.

Coriandre de Diptyque est une interprétation métallique et poivrée de l’herbe aromatique. Une feuille froissée, une note verte pleine de rosée et des métaux grinçants.

Dans la pièce, le parquet laisse pousser Les nénuphars de Manet entre lesquels les danseuses de Degas dessinent des arabesques. Les lames d’Edouard aux mains d’argent font au loin un bruit glaçant diffusant des bleus et des verts Klein sur les murs de la pièce.

sans-titre-1

Parfumeur: Norbert Bijaoui

Publicités
Journal d'un anosmique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s